Plus que toute autre édition auparavant, Ireland 2017 a attiré sur elle les projecteurs au-delà de l'audience habituelle du rugby féminin. Des records de vues et d'engagements ont été battus, des nouvelles stars sont nées et la barre de la performance a été élevée par les meilleures joueuses et équipes du monde.

La superbe qualité des matches lors de la dernière journée a démontré la constante évolution du rugby à XV féminin. Les études de World Rugby ont démontré que la balle était jouée en moyenne 10% de plus que lors des matches des hommes.

« Ce tournoi restera dans les mémoires comme un événement qui aura marqué le rugby féminin », a salué Bill Beaumont, le président de World Rugby. « Il a élevé le niveau, mêlant actions, interactions avec les fans et un immense sentiment d'appartenance à une même communauté qui a séduit au-delà de son cercle. Le niveau global de la couverture et l'enthousiasme qui s'y est dégagé sont un témoignage des performances des meilleures équipes au monde et démontre l'immense intérêt pour ce sport tout autour du monde. En dehors du terrain, nos amis de la fédération irlandaise de rugby (IRFU, ndlr) ont accompli un incroyable travail en accueillant cet événement. Les bénévoles et les fans ont été exceptionnels.

0:00
/
0:00

 « Mais par dessus tout, ce sont les équipes qui méritent toute notre admiration. Aucun doute qu'elles ont inspiré une nouvelle génération de garçons et de filles à se frotter au rugby. Même si une seule équipe peut être couronnée championne du monde, toutes les équipes ont été fantastiques sur et en dehors des terrains. Et au final, c'est le rugby qui est l'autre vainqueur ! »

Le tournoi le plus supporté

L'édition 2017 de la WRWC a placé haut la barre de fréquentation dans les stades avec un total de 45 412 spectateurs, offrant le rugby à de nouveaux publics.

  • Les phases de poule à Dublin ont été disputées à guichets fermés avec 17 516 spectateurs dans les stades
  • La finale a attiré à elle seule 17 115 spectateurs
  • Plusieurs milliers de personnes en plus ont visité la fan zone de l'UCD

Le tournoi le plus regardé

Le tournoi a capté les esprits et les cœurs en Irlande, en France, au Royaume-Uni et aux USA où des records ont été battus.

  • Un record d'audience a été battu lors de la demi-finale France v Angleterre lorsque France 2 a enregistré un pic à 3,2 millions de télespectateurs
  • Un pic à 2,65 millions de télespectateurs a été enregistré au Royaume-Uni lors de la finale diffusée sur la principale chaîne de ITV. C'est la plus grande audience enregistrée pour une finale de Coupe du Monde de Rugby Féminin et près de la moitié de l'audience pour la finale de la RWC 2015 au Royaume-Uni
  • Des statistiques records ont été également constatées aux USA et en Irlande

Le tournoi le plus interactif

L'édition 2017 de la WRWC en Irlande a été l'événement de World Rugby qui a le plus interagi en 2017, générant des records en termes de vues, d'engagements sur les réseaux sociaux et de fréquentation sur les sites internet, ce qui a permis de capter une audience plus jeune.

  • 45 millions de vues sur les plateformes officielles du tournoi, la meilleure performance numérique de World Rugby cette année et le plus gros événement depuis la Coupe du Monde de Rugby 2015
  • 73% des fans sur les réseaux sociaux ont moins de 24 ans. 53% de l'audience est féminine et 47% masculine
  • Le hashtag officiel #WRWC2017 a été utilisé plus de 63 000 fois et plus de 50 000 nouveaux fans ont rejoint la communauté de World Rugby sur les réseaux sociaux
  • 600 000 visiteurs uniques se sont rendus sur le site rwcwomens.com pendant la durée de la compétition, provenant de 223 territoires différents et générant quatre fois plus de pages vues que la Coupe du Monde de Rugby Féminin 2014

Le tournoi qui laissera le plus de traces

Le programme IMPACT Beyond 2017 est destiné à permettre que la Coupe du Monde de Rugby Féminin 2017 laisse de belles traces derrière elle.

  • En parcourant les 32 comtés de l'Irlande, la tournée du trophée de la WRWC 2017 a participé à 275 événements pendant 140 jours, attirant plus de 30 000 personnes, soit le plus large public pour une Coupe du Monde de Rugby Féminin

« Organiser la Coupe du Monde de Rugby Féminin a été un honneur pour l'Irlande et celle-ci a été adoptée avec enthousiasme par le public irlandais », a indiqué Philip Orr, le président de la fédération irlandaise de rugby. « Ca a été une belle récompense pour la fédération de voir la belle coopération entre le nord et le Sud au niveau du gouvernement, des autorités touristiques, des agences d'Etat, des bénévoles et bien entendu de la part de World Rugby qui s'est tellement engagé à organiser ce tournoi comme un autre. Nous remercions chaleureusement toutes les parties. »

C'est également dans le cadre de la Coupe du Monde de Rugby Féminin qu'a eu lieu le forum international du rugby féminin. Comme toujours, World Rugby s'inspirera de ses conclusions avant de lancer le processus de sélection de la prochaine candidature pour 2021.

« Nous sommes déterminés à assurer un avenir radieux au rugby féminin », a souligné Bill Beaumont. « C'est pourquoi le processus de sélection est si important. Il reflète l'engagement de la famille du rugby, pas uniquement pour l'événement majeur, mais aussi pour un sport fort, compétitif, en plein développement et commercialement très solide. »

En novembre, World Rugby lancera le plan 2017-2025 du rugby féminin afin de construire un sport plus fort et plus durable, du niveau amateur au niveau professionnel, dans lequel seront pleinement investis les fédérations et les joueuses.