Samedi 26 août 2017 verra la quatrième confrontation entre l'Angleterre et la Nouvelle-Zélande en finale d'une Coupe du Monde de Rugby Féminin. Les Black Ferns ont remporté les trois précédentes rencontres en 2002, 2006 et 2010. Un certain nombre des joueuses qui seront alignées ce samedi ont déjà participé à de précédentes finales.

  • WRWC 2002 : Angleterre 9 – 19 Nouvelle-Zélande

Un an avant, l'Angleterre avait battu les Black Ferns chez elles à Albany. « D'un sens, cette défaite est la meilleure chose qui pouvait arriver à notre équipe en 2001 », se souviendra la capitaine de la Nouvelle-Zélande de cette époque, quelques temps après.

Ce réveil a forcé la Nouvelle-Zélande à se recentrer sur ses préparatifs pour défendre leur titre et arriver en Espagne à la WRWC 2002 plus en forme que jamais. L'Allemagne, l'Australie et la France ont tous pâti de cet esprit de conquête avant que les Black Ferns ne vivent leur toute première finale contre l'Angleterre au stade olympique de Barcelone.

Le match a été retransmis au milieu de la nuit en Nouvelle-Zélande et près de 8 000 spectateurs au stade ont vu les Black Ferns prendre leur revanche après la défaite de 2000 grâce à des essais de la flanker Cheryl Waaka et de la demi de mêlée Monique Hiovanaa ajoutés à deux pénalités de l'arrière Tammi Wilson puis d'une autre de la remplaçante Hannah Myers.

L'Angleterre n'a pu traverser la ligne une seule fois dans ce match et n'a dû se contenter que de deux pénalités et d'un drop de la demi d'ouverture Shelley Rae.

Le saviez-vous ?

L'ailier de l'Angleterre Sue Day et la remplaçante de la Nouvelle-Zélande Melodie Robinson ont toutes les deux joué lors de cette finale de 2002 et commenteront la prochaine finale de la WRWC 2017 pour World Rugby.

http://www.worldrugby.org/photos/274666
  • WRWC 2006 : Nouvelle-Zélande 25 – 17 Angleterre

Quatre ans plus tard, au Stade du Commonwealth à Edmonton, au Canada, la finale était très disputée jusqu'à ce que l'arrière Amiria Marsh ne passe la ligne pour un essai à la dernière minute pour assurer un troisième titre à la Nouvelle-Zélande.

Pourtant l'Angleterre avait ouvert le score grâce à une pénalité de Karen Andrew avant qu'Emma Jensen ne passe la sienne pour équilibrer le score. A la pause, le score était toujours de trois partout jusqu'à un coup de pied bien placé de Marsh permettant à Monalisa Codling d'aplatir dans l'en-but pour la première fois.

Au retour, le score s'est creusé un peu plus grâce à Melissa Ruscoe qui a su parfaitement servir son ailier, Stephen Mortimer. Mais l'Angleterre a pu bénéficier d'un essai de pénalité pour réduire le déficit à 15-10 à l'heure de jeu.

Un pied en touche a empêché Mortimer d'inscrire son deuxième essai, mais la pression de la Nouvelle-Zélande s'est accrue soudainement. Suite à un lancer en touche réussi, la deuxième-ligne Victoria Heighway porte le ballon et, poussée par ses avants, s'effondre dans l'en-but.

A trois minutes de la fin de la rencontre, Helen Clayton a permis à son équipe de revenir, mais Mortimer et Marsh purent déjouer la défense anglaise et permettre à leur capitaine Farah Palmer de mettre la dernière touche à cette victoire.

Le saviez-vous ?

Six essais ont été inscrits lors de cette finale, soit plus que lors des deux finales combinées. La Nouvelle-Zélande en a marqué quatre.

http://www.worldrugby.org/photos/268537
  • WRWC 2010 : Nouvelle-Zélande 13 – 10 Angleterre

L'Angleterre a tout retourné sur son passage en vue de ce mondial organisé chez elle. Mais pour le troisième tournoi de suite, les joueuses ont du trouver une parade pour affronter une solide équipe de Nouvelle-Zélande. Le résultat a été plus serré que les fois précédentes.

Devant 13 000 spectateurs rassemblés au Twickenham Stoop, la Nouvelle-Zélande a marqué les premiers et seuls points de la première période grâce à l'ailier Clara Hohepa qui a terminé le tournoi en tête du classement ses meilleures marqueuses d'essais – a égalité avec la Canadienne Heather Moyse (7 essais).

Katy Mclean et Kelly Brazier ont passé leur pénalité. Juste passée l'heure de jeu, Charlotte Barras a pu réduire le score pour égaliser à 10 partout. Mais les Black Ferns semblaient encore plus déterminées à conserver leur trophée chez elles. Une nouvelle pénalité à la 66e minute scella définitivement le score. Une défaite bien trop courte pour les Anglaises.

Le saviez-vous ?

A l'exception de l'essai de Charlotte Barras, tous les points de cette finale ont été marqués par des joueuses qui se retrouvent pour la finale 2017.

http://www.worldrugby.org/photos/268550