Les Japonaises ont tout donné pour arracher la victoire 20-8 contre Hong Kong lors de la finale du tournoi de qualification de la zone Asie/Océanie pour la Coupe du Monde de Rugby Féminin 2017 samedi 17 décembre 2016. Hong Kong mérite également sa place pour le plus grand tournoi féminin au monde qui se jouera en Irlande en août 2017.

Les Sakura XV sont donc l'équipe Asie/Océanie 1 qui rencontrera l'Irlande, la France et l'Australie dans la Poule C alors que Hong Kong jouera le Canada, la Nouvelle-Zélande et le Pays de Galles dans la Poule A en tant que Asie/Océanie 2. La Poule B comprend l'Angleterre, championne du monde en titre, les USA, l'Italie et l'Espagne.

http://www.worldrugby.org/photos/213685

Il est à noter que le Japon et Hong Kong arrivaient néanmoins dans cette finale avec l'assurance d'avoir déjà décroché leur qualification ; les deux équipes ayant battu les Fidji dès le début du tournoi de qualification.

Une première pour Hong Kong

Alors que Hong Kong n'avait effectué qu'une seul changement dans son XV de départ – depuis la victoire 45-7 sur les Fijiana – en remplaçant Yuen Shan Wong, appelée sur le banc, par Nga Wun Lau, le Japon marquait trois changements – après avoir battu les Fidji 55-0 – en incorporant Aya Takeuchi à la deuxième-ligne alors que Minori Yamamoto et Riho Kurogi arrivaient à l'ouverture et au centre.

Plus tôt dans la saison, au mois de mai, le Japon avait déjà battu par deux fois Hong Kong lors de l'Asia Rugby Women's Championship. Cette fois encore, les Japonaises ont commencé très fort la rencontre en marquant – sans transformer – deux essais dans les huit premières minutes. Une avance qui ne changea pas jusqu'à la pause.

Et à sept minutes après la reprise, Shimizu réussit à marquer brillamment – son quatrième essai en quatre jours - mettant les Japonaises dans une avance confortable. Malgré ses efforts, l'équipe de Hong Kong ne dut se contenter dans un premier temps que de trois points avant que la Japonaise Saki Minami n'inscrive un nouvel essai. Hong Kong sauva la face grâce à la numéro 8 Nim Yan Li servie par le centre Natasha Olsen-Thorne.

Le Japon peut désormais commencer à se préparer du mieux possible pour sa troisième participation à une Coupe du Monde de Rugby Féminin après avoir disputé les deux premières éditions en 1991 et 1994. En revanche, ce sera une grande première pour les filles de Hong Kong !

Photos: HKRFU