L'espoir de se qualifier pour la Coupe du Monde de Rugby féminin en 2017 reste vivace pour les Fijiana après leur victoire 37-10 sur la Papouasie-Nouvelle-Guinée en ouverture de l'Oceania Rugby Women’s Championship à Suva samedi 5 novembre.

Les 20 premières minutes de ce tout premier test-match féminin organisé sur le sol fidjien ont été nerveuses entre l'équipe accueillante qui jouait sa première rencontre internationale en dix ans et les visiteurs qui disputaient leur tout premier. Il a fallu un peu de temps pour que les deux équipes entrent dans le match à l'image des Fijiana qui, portées par les supporters de l'ANZ Stadium, ont rapidement dominé la rencontre.

A la pause, le score était de 13-5 après une première pénalité par la demi d'ouverture fidjienne Merewalesi Rokounou et deux essais de la centre Litiana Lawedrau et du pilier Esiteri Bulikiobo qui a battu sept membres de la défense avant de marquer. Au retour des vestiaires, la N°8 de Papouasie Debbie Kaore marqua un essai pour relancer le jeu, ce qui eut comme effet de provoquer quatre essais pour les Fidjiennes.

http://www.worldrugby.org/photos/201472

Un ultime tournoi en décembre

Les Fijiana vont désormais représenter l'Océanie contre deux équipes de la zone Asie dans le tournoi qualificatif qui se déroulera à Hong Kong en décembre, au terme duquel les deux meilleures équipes prendront les deux dernières places pour la Coupe du Monde de Rugby féminin en Irlande en 2017.

« C'est fantastique », confie la capitaine des Fidji Laillanie Burnes. « C'est un moment historique pour le rugby féminin et les filles aux Fidji. Nous voulons dire un gros Vinaka Vaka Lelu au peuple des Fidji et à tous ceux qui ont cru en nous.

« Nous avons maintenant le tournoi qualificatif en décembre. Ca ne va pas être facile, mais nous allons nous entraîner très dur pour rendre les gens fiers de nous. Le prochain tournoi à Hong Kong est une autre étape sur notre route pour l'Irlande. »

« Nous avons encore beaucoup à faire pendant les trois prochaines semaines que nous allons passer ensemble », poursuit l'entraîneur des Fijiana, l'ancien international fidjien, Seremaia Bai. « Je suis fier d'elles et de ce qu'elles ont produit devant leur public.

« Nous avons fait l'histoire, pas seulement les joueuses, mais aussi le staff. Je suis très heureux que nous ayons pu nous qualifier pour Hong Kong. Ca signifie beaucoup de choses pour les filles et leur famille. »

Les Palias, l'équipe féminine de Papouasie-Nouvelle-Guinée, fera son entrée dans le classement mondial féminin - lorsque celui-ci sera remis à jour lundi 7 novembre à 12 h (heure de Londres) – à la 40e place. Quant aux Fijiana, elles grimpent à la 30e place en passant devant le Kenya et la Bosnie-Herzégovine.

Photos : Bruce Southwick/Zoomfiji